Venir à bout de la procrastination ?

Venir à bout de la procrastination ?

Aujourd’hui, gros sujet ! J’écris sur des sujets qui me concernent aussi, et je suis sûrement le plus gros procrastinateur que je connaisse. Du coup, je me suis renseigné, et je vous en fais un article. Mon objectif : Venir à bout de la procrastination, c’est parti !

La procrastination c’est quoi ?

La procrastination c’est la tendance à remettre l’action, la tâche, le projet, à plus tard ou au lendemain.

Du latin : pro (en avant) et crastinus (de demain), on est sujet à procrastination quand on ne voit pas les résultats de l’action immédiatement, … cela ne signifie pas ne rien faire (il y a d’ailleurs beaucoup de gens qui se remplissent de tâches pour faire genre « je suis occupé » et remettre l’essentiel au lendemain).

Cela concerne tant les employés, patrons et étudiants. Tout le monde est déjà passé à l’école par le projet à rendre dans 3 mois. Ça va on a le temps … et on fini par le faire la veille au soir.

Alors oui, il est normal et parfois préférable de postposer une action, pour prendre du recul, avoir plus d’informations pour prendre une meilleure décision. Procrastiner c’est le faire à l’excès, quitte à avoir des conséquences négatives à court ou plus long terme. Conséquences notamment aussi sur la santé, la performance et les relations … Là, en lisant ces phrases, je commence à me dire, qu’effectivement, il n’y a pas que pour le business que c’est mauvais …

Et ensuite on rentre dans un cercle vicieux :

  • Pas d’actions ou actions repoussées
  • Insatisfaction (pas le sentiment d’accomplissement)
  • Renforcement du stress lié à la tâche non accomplie qui s’ajoute aux autres le lendemain
  • Du coup il y a de la répulsion et beaucoup de sentiments négatifs qui s’accumulent et qui reconduisent à une inaction … et ainsi de suite

Les causes

Il y a déjà un élément de réponse dans tout ce qui a été dit. Mais il y a 4 grandes causes qui conduisent à la procrastination.

  • Le manque d’objectifs : d’informations, d’autonomie, d’inspiration, de connaissances, de compétences, d’organisation, ….
  • La paresse : le manque de motivation, le manque d’estime de soi, peur de l’échec, auto-sabotage, sentiment d’incapacité ou débordement, …
  • Interruption et Multitasking : les activités interrompues prennent plus de temps au final (c’est la loi de Carlson)
  • Distraction : les réseaux sociaux, smartphone, télé, bavardages, …

La cause est expliquée par le fait essentiellement, que l’on cherche à éviter la douleur et trouver le plaisir immédiat. Le fait de reporter une action pour quelque chose de plus agréable à court terme.

Les conséquences

On l’a évoqué plus haut. Mais les conséquences peuvent au tant influencer le côté professionnel (délais à respecter pour un projet, le côté financier, … ) que le côté santé (stress, pente vers l’alcool, …) ou encore jouer sur la confiance en soi (insatisfaction personnelle, pire la perte de confiance en vous car vous n’êtes pas fiable).

J’aime cette citation qui dit que procrastiner c’est comme une carte de crédit, au début on en profite c’est cool , tout va bien, jusqu’au moment où on reçoit la facture.

Mais rassurons-nous il y a des solutions ! D’abord trouver la cause et l’éliminer, il sera par exemple très simple d’éteindre son smartphone et le mettre de côté. C’est ce qu’on va voir tout de suite.

Solutions : venir à bout de la procrastination !

Plan d’actions :

  • Suis-je en train de procrastiner ? ou suis-je dans un processus normal (réflexion avant action par exemple)
  • Pourquoi ? Pour quelles raisons je procrastine ? Qu’est ce que je suis tenté de faire à la place ?
  • Quelles stratégies adoptées, quels outils à mettre en place, quelles solutions à apporter ?
  • Reprogrammation et ré-éducation de la gratitude différée

Stratégies

Essentiellement, 2 stratégies importantes à mettre en place !

Connais ton ennemi et combats-le !

  • Prise de conscience, on procrastine
  • Pourquoi on procrastine ?
  • Trouver son mode de procrastination pour le substituer
  • Appliquer les solutions

Mettre en place de nouvelles habitudes

Nous sommes ce que nous faisons à répétition disait Aristote.

Alors comment faire pour mettre en place de nouvelles habitudes

  • Installer de nouvelles routines
  • Ça va générer de nouveaux schémas mentaux
  • Alimentés par le renforcement positif (sentiment d’accomplissement)

Les lois du temps

Loi de Carlson : Tout travail interrompu prendra plus que de temps que s’il avait été effectué en continu.

Loi de Parkinson : Plus on dispose de temps pour effectuer un travail, plus on prend du temps pour faire ce travail sans que le résultat soit forcément meilleur. D’où l’importance de se fixer des délais.

Loi d’Illich : Au-delà d’un certain temps, l’efficacité humaine décroit. Il faut se ménager des temps de ressourcement.

Loi de Swoboda-Fliess-Telscher : Il faut tenir compte de son horloge interne (sommeil, faim, … ) et trouver un bon compromis pour être efficace.

Loi de Fraisse : Le temps comporte parfois une dimension psychologique (tâche agréable passe rapidement >< tâche ennuyeuse interminable => d’où parfois évitement et procrastination).

Loi de Murphy : Chaque chose prend plus de temps qu’on ne le prévoyait, il faut prévoir des marges.

Loi de Laborit : On a naturellement envie de commencer par les tâches qui nous font plaisir.

Loi de Taylor : L’ordre avec lequel nous effectuons les tâches influe directement sur le temps qu’elles nous prennent. Il faut garder le plus simple pour la fin.

Outils de gestion du temps

Matrice de priorisation (ou d’Eisenhower) : une matrice qui se tient sur 2 axes : urgent et important. Elle est divisée comme suit (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Matrice_d’Eisenhower#/media/File:Matrice_d%E2%80%99Eisenhower.png ):

  • Tâche urgente et importante : tâche à effectuer en priorité soi-même.
  • Tâche urgente et pas importante : tâche à effectuer rapidement ou à déléguer.
  • Tâche non urgente et importante : Tâche à faire plus tard ou à reporter au moment opportun.
  • Tâche non urgente et pas importante : Tâche à supprimer ou au pire à déléguer.

Méthode NERAC – un peu le principe de la to do list amélioré

  • Noter : Lister les activités/tâches à réaliser
  • Estimer : Estimation de la durée
  • Réserver : Prévoir 40% du temps en plus pour les imprévus
  • Arbitrer : Etablir des priorités en fonction de l’importance ou de l’urgence (voir matrice d’Eisenhower)
  • Contrôler : Rayer les tâches accomplies, analyser et remédier / optimiser pour la prochaine fois.

Outils et méthodes de productivité

La méthode des objectifs : Fixer un objectif, le fractionner en plusieurs sous-objectifs, fixer des délais et récompenser ses efforts. La base !

La méthode SMART : un objectif SMART est un objectif

  • Spécifique (et personnalisé)
  • Mesurable (en données chiffrées)
  • Accessible
  • Réaliste (pertinent et ambitieux)
  • Délimiter dans le Temps

La méthode GTD (getting things done) de David Allen : Méthode d’efficacité personnelle, elle se base sur un schéma à suivre pour voir ce qu’on doit faire avec le « machin » qui arrive. Voyez plutôt ..

SCHEMA à voir

La méthode Zen to do : un GTD amélioré

SCHEMA à voir

La technique POMODORO : Voici comment procéder, c’est ma préférée, et c’est très efficace.

  • Décider de la tâche à effectuer
  • Régler un minuteur (un pomodoro) sur 25 minutes
  • Faire un travail intensif sur la tâche jusqu’à ce que ça sonne
  • Ensuite, prendre 5 minutes de pauses
  • Tous les 4 pomodoros prendre une pause plus longue de 15 à 20 minutes

La méthode KANBAN : Gestion de processus très visuel, souvent utilisé en équipe. Il s’agit d’un tableau divisé en 4 colonnes.

  • Tâches à faire
  • Tâches en cours
  • Taches à vérifier
  • Tâches terminées

Conclusion

Et voilà, j’espère que ça n’a pas été trop long pour vous. Un condensé de méthodes et techniques pour vous aider à être plus productif, à mieux gérer votre temps et venir à bout de la procrastination.

On se met un défi ensemble, on choisit 2 stratégies et on les applique ? Perso j’ai tenté la Pomodoro et la GTD, et Pomodoro ça a très bien marché, là où GTD ne me convient pas. Il faut tenter !

A votre réussite !

PF

 

 

Apprendre la gestion du stress : Mode d’emploi

Apprendre la gestion du stress

A la maison  ou au boulot, de la petite anxiété à la crise de panique, le stress peut être partout et il est nécessaire d’écouter son corps, parce que ça peut évoluer et il est utile d’apprendre la gestion du stress pour sa santé notamment.

Certains le vivent comme un poids, d’autres comme un véritable poison qu’on ne peut pas contrôler… mais j’ai une bonne nouvelle ! Si certains s’accordent à dire que la personnalité est figée dès la naissance et ne change pas (ou très peu) lors de notre vie … nous pouvons apprendre à gérer nos émotions et apprendre la gestion du stress.

Cause du stress

Comme dit en introduction, il existe de multiples causes au stress. On peut citer , le travail, la maladie, les relations tendues, le décès d’un proche, le besoin d’argent …. Il y en a des raisons de stresser surtout dans notre environnement de tous les jours. L’objectif est de réussir à mettre des mots dessus, des sensations et déterminer ce qui nous rend comme ça.

Conséquences

Et si on parlait de choses moins drôles. Je ne vous apprendrais rien en disant que ne pas apprendre la gestion du stress c’est s’exposer à des risques pour votre santé.

Cancer, asthme , dépression, … pour vous garder en bonne santé, le système immunitaire a besoin de bien fonctionner. Se laisser manger par la stress peut avoir un impact sur son alimentation et ainsi prendre (ou perdre) du poids.

Quelques symptômes à ne pas ignorer (s’ils persistent , consultez un médecin) :

  • Le mal de dos
  • Des douleurs dans la nuque
  • Des douleurs musculaires
  • Une pression artérielle trop élevée
  • Des douleurs à la poitrine

D’autres signes qui ne trompent pas :

  • Perte d’appétit ou l’inverse, toujours faim
  • Se sentir fatigué tout le temps et même après une bonne nuit, ne pas avoir l’impression d’être pleinement éveillé
  • Les muscles qui vous paraissent endoloris et des migraines qu’on n’arrive pas à atténuées
  • Perte de la concentration
  • Tomber dans l’alcoolisme et autres substances
  • Vous préférez la solitude, humeur fluctuante et perte de motivation

Certaines personnes s’accommodent à ces symptômes et du coup, par habitude, ne s’en préoccupent plus. Mais sur le long terme, le stress peut causer des problèmes graves au niveau cardio vasculaire ou de la tension. C’est pourquoi, on conseille d’aller voir un médecin en cas de prolongement de ces signes.

Apprendre la gestion du stress

Bon tout ce qu’on vient de dire, vous le saviez déjà, non ? Alors passons à la pratique, c’est-à-dire : apprendre la gestion du stress.

Comment se débarrasser du stress ? La première chose à faire c’est trouver la cause du stress, avant d’y remédier. Et si possible, si vous connaissez la cause, l’éviter ! Passons aux solutions au stress.

Sport Sport Sport

Bon ok je l’ai mis 3 fois dans le titre. Mais est-il encore utile de rappeler les bienfaits du sport sur la gestion du stress ? En plus bien entendu des avantages physiques comme se tenir en forme et avoir un corps musclé.

Il suffit de commencer très simplement par de la marche ou la natation, c’est très simple. Un sport d’équipe sera excellent pour se trouver dans un cadre social en plus.

Vous n’avez aucune excuse, la marche, le jogging, ça coute quoi ? Rien ! Allez hop , on sort, 1,2,1,2 J !

Alimentation

Dans la même veine, on continue avec l’alimentation. Trop de gens mangent pizzas, frites, hamburgers, lasagnes, … tous les jours ! Et vous croyez que j’exagère ? J’ai vécu avec des colocs avec une hygiène de vie déplorable, je n’en reviens toujours pas, comment peuvent-ils encore tenir debout avec ce train de vie.

Des légumes et des fruits bien sûr, boire beaucoup ! Vous trouverez plein de conseils sur le Web pour retrouver une alimentation riche et variée. Moi-même c’est un sujet dont j’ai pris conscience et sur lequel je travaille tous les jours depuis peu (je mange encore des frites , rassurez-vous, rarement, voilà tout).

Techniques de relaxation

C’est sans doute à la première chose à laquelle vous pensiez ? Bien sur les techniques de relaxation, la méditation sont d’excellents moyens d’apprendre la gestion du stress. Quelques suggestions :

  • Ecouter de la musique douce , classique, jazz, ..
  • Le yoga ou la méditation, méthode de relaxation par excellence
  • Relaxer vos muscles (le stress vous crispe)
  • Sourire ! Sourire ! Sourire !
  • Se tenir droit et respirer correctement !
  • Faire des activités reposantes, un bon bain, lire un livre, ..
  • Faire des câlins
  • Prier selon vos croyances

J’insiste plus particulièrement sur le rire et le sourire. Il est prouvé que même faire semblant de sourire, sécrète en nous les mêmes hormones que si on avait vraiment souri, alors devant le miroir le matin on se sourit.. ou se rendre à un spectacle d’humour est une autre solution.

En ce qui concerne la respiration, il s’agit évidemment d’une respiration calme, profonde et abdominale ! C’est d’ailleurs une des bases de la méditation.

Supprimer les incertitudes

Vous n’avez pas à vous inquiéter pour l’avenir,… de trop du moins. Il faut d’abord se focaliser sur maintenant, l’instant présent. Ne doutez pas et ne rentrez pas dans le cercles des incertitudes et de ruminer sans cesse la même chose, ça vous conduira directement à la dépression. Je me souviens d’un psychologue qui avait conseillé à sa patiente de boire 2 verres de vins chaque soir et d’en faire son moment « break » où vivre l’instant présent.

Ne vous rajoutez pas plus de soucis que vous en avez déjà et n’écoutez pas l’avis des autres. Une des choses qui peut nous ruiner moralement est le fait de se comparer aux autres (surtout avec les réseaux sociaux) – alors cessez cela, designez votre vie comme vous l’entendez et réalisez vos rêves même si ça ne plait pas à la famille et aux amis … Si vraiment , c’est trop dur, il faudra apprendre à écarter vos proches un petit peu de ce projet (inutile de leur en parler, si vous souhaitez du soutien il y a des structures pour jeunes entrepreneurs par exemple 😉 ).

Visualisation

La prochaine technique va vous paraitre folle mais elle consiste à se visualiser que tout va bien. Il faut essayer de se voir dans un endroit calme , de se voir serein ou de penser à quelque chose qui nous apaise.

Avec la technique de la visualisation, on peut ajouter l’autosuggestion et se répéter que de jours en jours on maitre de mieux en mieux son stress.

Faire un break

J’aurais dû vous le proposer plus tôt. C’est vrai qu’avec notre rythme de vie, on pense directement aux vacances, à la période de break. Cela peut-être quelques jours chez soi, jardiner ou faire du shopping.

Gérer son temps

Pour moi, il devrait être la solution numéro 1. Généralement, quand je stresse, c’est que j’ai tout qui s’accumule, trop de travail, je me demande comment faire tout ça … pour telle date. STOP !

Gérer son temps est une compétence très importante à avoir. Quelques suggestions pour améliorer sa gestion du temps :

  • Faire une to-do list
  • Faire le planning de sa semaine
  • Se fixer des tâches réalistes et mesurables
  • Se fixer des priorités
  • S’accorder des temps de pause et de détente
  • Prendre étape par étape, ne pas tout attaquer d’un coup
  • Rester organiser pro/perso et savoir faire la différence
  • Varier , ne pas tomber dans la routine

De manière générale, trop de travail tue le travail, il faut être organisé et savoir à des moments se prendre des moments pour son bien-être, s’aménager un espace détente.

Dites NON

Et surtout à partir d’aujourd’hui, cessez de dire OUI à tout, vraiment ! Vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde tout le temps, vous aussi, vous avez une vie et des priorités, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est se respecter soi-même !

Plus on en attendra de vous, plus vous serez stressé, et plus vous vous démènerez pour satisfaire les gens. Le temps que vous passez pour les autres, c’est souvent du temps perdu pour les projets qui vous tiennent à cœur … et ce même si on tente de vous faire culpabiliser.

Dit de manière polie, dire non, c’est être accepté pour ce qu’on est et pas simplement un outil pour les autres. Il vaut mieux penser à soi et vivre sereinement que d’être empoisonné par le stress du quotidien.

Apprendre la gestion du stress : on conclut ?

Oui, apprendre à gérer son stress, ses émotions, c’est difficile ! Même moi, j’ai encore une longue traversée. Mais ça vaut vraiment la peine pour améliorer les rapports qu’on a avec les autres, pour sa santé, pour ne plus perdre ses moyens dans des situations importantes, … et (à vous de mettre la raison qui vous correspond).

En gros, soyez positif, commencez la méditation, ayez une qualité de vie irréprochable (alimentation, sport, sommeil, respiration, … ) , débarrassez-vous de vos environnements et personnes toxiques, …

C’est un apprentissage qu’on devrait tous faire dans sa vie !

A votre succès !

PF

Comment trouver sa passion ?

Comment trouver sa passion ?

Aujourd’hui, alors que le taux de chômage chez les jeunes est grandissant et que les grèves en Belgique se succèdent, on voit de nombreux articles dans les me( r) dias  qui critiquent les lois, qu’il faut se battre pour les 30h/semaine … Mon opinion est très claire là-dessus. Un boulot que je trouverais pénible … 30h/semaine c’est toujours trop, l’avenir c’est quoi, se battre pour 10h/semaine ? L’important pour la génération burn-out et génération du changement, sacrifiée … (que je regrette d’avoir lu ses articles assez médiocres – pour rester poli).

Du coup, je voulais vous proposer un article sur comment trouver sa passion. Pour choisir de bonnes études, trouver un bon boulot ou tout simplement s’épanouir. C’est un sujet qui m’intéresse fortement. Pas plus tard que hier, je disais à mon meilleur ami que j’étais un peu perdu ces temps-ci par rapport à des décisions importantes à prendre , il m’a dit : tu devrais te mettre dans un endroit calme, réfléchir et te poser les bonnes questions … Hasard ou non, je tombais le soir même sur un workbook américain intitulé 30 questions , comment trouver sa passion , je vous partage ça tout de suite. C’est à l’américaine, c’est bourré de motivation et je vous en ai fait la traduction. Bien sûr je cite mes sources à la fin.

 

Au préalable  :

Pour bien commencer, mettez-vous dans l’état d’esprit, qu’il n’est jamais trop tard pour vivre de ses passions,  ça prend du temps à découvrir, il faut s’autoriser à pouvoir rêver grand et ce malgré la routine qui, peut-être, a éteint ce feu sacré en vous.

Comment trouver sa passion, se mettre dans de bonnes conditions :

  • Prévoyez au moins une demi-journée pour travailler sur ces questions
  • Allez dans un endroit tranquille et paisible, seul
  • Débarrassez-vous des distractions : éteignez votre téléphone et l’ordinateur complètement débranché
  • Donner à chaque question suffisamment de temps et les revoir plus tard si nécessaire
  • Laissez courir votre imagination
  • Donnez-vous la liberté de rêver grand et de penser à une vie pleine de possibilités. Vous le méritez.

 

Comment trouver sa passion , 30 questions : c’est parti !

 

  • A quel moment, dans votre vie, vous êtes-vous senti le plus vivant ?
  • Qu’est-ce qui vous rend heureux ?
  • Quelle activité vous fait perdre totalement la notion du temps, lorsque vous la faites ?
  • Si vous aviez des ressources illimités et un temps illimités, que feriez-vous ?
  • Sur quel(s) aspect(s) de votre personnalité, les gens vous complimentent ?
  • Qu’est-ce qui vous irrite le plus ?
  • Qu’est-ce qui vous effraie le plus dans le monde ?
  • Qui vous inspire ? Pourquoi eux ? Quel(s) trait(s) ont en commun vos héros / mentors ?
  • Quel lifestyle souhaiteriez-vous pour vous ?
  • Qu’est-ce qui vient naturellement à vous ? Pensez aux moments où pour vous il y a des déclics, là où d’autres personnes galèrent.
  • Qu’est-ce qui vous fait sentir incroyablement excité ?
  • Si vous aviez une heure dans votre librairie/bibliothèque préférée, dans quel rayon iriez-vous ?
  • Dans le même ordre d’idée, quelle section lisez-vous en premier dans le journal ?
  • Que feriez-vous maintenant, si vous étiez certain de ne pas échouer ?
  • Quelles sont vos priorités ou qu’aimeriez-vous avoir comme priorités ?
  • Quelle est votre journée de travail idéal ? (A quelle heure vous levez-vous ? Que mangez-vous ? Qui sont les personnes qui vous entourent ? Que faites-vous ? )
  • Qu’est ce qui fait, pour vous, un bon ami ? (une bonne oreille, un support, avoir quelqu’un à portée de main ?)
  • Si vous avez du temps libre, le passeriez-vous à constamment rêvasser des mêmes choses ?
  • Quelles sont vos vacances de rêves ? Quelle destination ? (La randonnée peut indiquer que vous êtes quelqu’un d’actif, avec des amis que vous êtes quelqu’un de sociable ou tout seul que vous êtes /aimez l’indépendance)
  • Quelles sont vos 3 plus grandes forces ?
  • Quel type de conversation ne peut pas vous aider mais vous sentir espionner ? (bon ok pour la traduction de celle-là , je vous mets l’original : What type of conversations can you not help but eavesdrop on? )
  • Si vous aviez les moyens de résoudre un gros problème dans le monde, quel serait-il ?
  • Qu’aimeriez-vous que les gens disent à propos de vous à vos funérailles ?
  • Si vous pouviez vaincre toutes vos peurs, que feriez-vous ?
  • Qu’est-ce que vous aimez/aimeriez apprendre ?
  • Si vous saviez que tout le monde dans votre entourage serait ok avec ça et que vos relations n’en souffriraient pas, quel rêve fou pourchasseriez-vous ?
  • Si vous viviez dans l’abondance financière, que feriez-vous ?
  • Pour quelle(s) raison(s) souhaiteriez-vous être connu ?
  • Si vous pouviez avoir d’un claquement de doigt votre job de rêve, là maintenant, que seriez-vous en train de faire ?
  • Comment voulez-vous rendez le monde meilleur ?

 

Et maintenant ?

3 actions à prendre cette semaine :

  • Commencez par passer 5 minutes par jour sur une activité qui vous intéresse. Par exemple, vous rêvez d’écrire un livre, écrivez 5 lignes. Si vous avez envie de travailler dans le domaine médical, lisez un article scientifique par jour dans ce domaine. Le but est de prendre de petites mesures insignifiantes pour vous mener à la vie de vos rêves. Quand vous commencez à dépenser un peu de temps à un nouvel intérêt, 2 choses peuvent se produire (dans les 2 cas ça vous aidera à répondre à la question : comment trouver sa passion :
    • Soit vous aimez l’activité, un élan va se construire et vous en ferez davantage
    • Soit vous vous rendrez compte que vous n’aimez pas cette activité
  • Trouver un partenaire de responsabilisation. Fixez un petit objectif, parlez-lui de vos intérêts et partagez avec lui vos objectifs vers une vie passionnante.
  • Inscrivez-vous à une nouvelle activité ou commencez quelque chose de nouveau ! Vous ne savez pas sur quoi vous pourriez tomber et ce que vous aimerez .. mais agir et passer à l’action c’est déjà un peu plus se rapprocher de ses passions.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, j’ai personnellement répondu aux questions, j’aurais pu mettre mes réponses mais ça aurait fait long 🙂 Vous vous doutez bien que beaucoup de réponses tournent autour des festivals et le fait d’éduquer l’humanité.

J’avais prévenu que je parlerais développement personnel, je ne sais pas si ça vous plait, en tout cas moi oui ! Et peut-être qu’à plus long terme je vais me diriger vers ça, quand j’aurais l’argent et que je serais libre d’organiser des conférences gratuites pour inspirer et éduquer les gens au bien-être, au bonheur,  etc …

A bientôt,

PF

Cet article est inspiré du workbook de yourstreamlinedlife.com

4 erreurs à ne pas faire avant de lancer un site web pour son entreprise

Avez-vous pensé à ses 4 erreurs (trop souvent commises) avant de lancer un site web pour son entreprise ?

Dans cet article, je vais partager avec vous 4 erreurs qu’à mon avis mon dernier client a faites (même sous mes conseils – mais quand on est borné et on ne veut pas écouter – patatras) et qui sont, selon moi, les plus courantes quand on veut lancer un site web pour son entreprise.

L’entreprise a beaucoup d’attentes par rapport à son nouveau site web, il veut que ça brille, ça en jette, … il veut surtout un « beau site » à vrai dire … et pour le moins cher possible, qu’on soit bien d’accord là dessus. Sauf que ça peut prendre du temps et ce n’est pas gratuit. Du coup ils vont commettre ses erreurs …

Ne pas avoir d’objectifs claires et précis

La première erreur est l’une des plus répandues dans le Web (enfin de ce que j’ai pu voir). Les gens veulent un site, parce que le concurrent en a un, qu’il faut bien se lancer à l’ère digitale (et ils ont raison), que c’est à la mode, … Vous comprenez l’idée ? Ils n’ont pas vraiment de réels objectifs !

Vendre, attirer des leads, être une source d’information, … voilà des objectifs qui répondent à une stratégie. Ça doit être défini en amont. Plus vous aurez un objectif clair, plus vous pourrez mesurer les retours et voir votre progression … « Oui , mais moi mon site c’est un e-commerce, je veux juste faire des ventes et faire un gros CA ». Je dis : très bien ! Il reste à fixer des indicateurs de performance : combien de ventes, la taille du panier, le taux de conversion, le CA, …

Ne pas avoir prévu comment les visiteurs vous trouveront

La deuxième erreur avant de lancer un site web pour son entreprise est sans doute de ne pas réfléchir à la question « Comment est-ce que les internautes vont arriver sur mon site ». C’est à ma défense de TFE que j’avais cité (oups je ne me souviens plus de l’auteur et de la phrase exacte) … « Un beau site sans référencement naturel c’est comme être une jolie fille dans le noir, c’est beau mais vous êtes le seul à le savoir ».

En gros l’idée, c’est qu’il faut prévoir comment vous allez attirer les gens, comment ils vont vous trouver. Il existe plusieurs canaux, j’aurais l’occasion d’en reparler. Citons le référencement naturel bien sûr. Il y a également, la pub payante, les réseaux sociaux, l’e-mailing … Bref, réfléchissez à une stratégie d’acquisition de visiteurs.

Et c’est ce point qui me semble le plus important ! Vous n’imaginez pas à quel point les gens (amis et proches, ça fait genre j’ai beaucoup de clients – pas encore mais ça viendra) peuvent m’appeler pour avoir un conseil et puis au final, après leur avoir dit qu’il fallait une stratégie de communication, qu’on allait se pencher là-dessus, et que ça prendrait du temps et de l’argent, finissent par renoncer (ha ben oui si c’était facile ça se saurait ! Vous aussi, vous rêvez de gagner 10 000 € en 1 semaine sans bouger de chez vous, … blabla … Vous voyez le genre de croyances que les gens ont du web ?).

Croire que le site est fini

Non, un site évolue ! Une fois que votre site est tout beau et qu’il y a une stratégie derrière, il ne suffit pas de laisser tourner la machine en se disant : «  c’est bon le plus dur est fait, le temps fera le reste ». Non, un site c’est un travail de tous les jours.

C’est installer des outils d’analyse, faire des tests A/B, … Dans l’optique d’optimiser vos ROI, optimiser vos ventes, etc … Rien que le fait d’avoir un blog (et je vous donne des raisons d’en avoir un), c’est un travail qui vous oblige à vous rendre fréquemment dans le back-office de votre site.  Changer une fiche produit, une nouvelle image, poster une actu ou faire une offre promo , … Il est nécessaire de faire évoluer son site et le faire vivre. Et en plus c’est excellent pour SEO ! Mais encore une fois, ça prend du temps (et ça demande des connaissances). Surement une des raisons pour lesquelles beaucoup de petites entreprises ne passent pas le cap du digital.

Vouloir une machine de guerre sans mettre un sou sur la table

Oui, vous avez surement de très hautes ambitions, des objectifs louables et une stratégie à toute épreuve. Mais vous n’êtes probablement pas le prochain Amazon. Pour l’anecdote, je me souviens d’une potentielle cliente qui avant de lancer un site web pour son entreprise se renseignait auprès de ses amis. La dame, très gentille, sûre d’elle, vient me trouver. Je voudrais une boutique e-commerce, faire ça et ça, et on va vendre ça et ça et le mieux c’est qu’on prendra que quelques cents, on vise à grande échelle, vendre dans le monde  … Bien, alors pour les couts techniques, le mode de payement, ça coutera au tant et au tant, t’as estimé ça à combien. Là, il fallait voir sa tête : j’ai un ami qui m’a dit qu’avec OvH on avait tout ça pour 30 € par an que ça ne coutait rien …

Votre site est le résultat de votre investissement en temps et en argent. Malheureusement pour cette dame, je ne pouvais pas lui prédire plus qu’une petite boutique où elle ne ferait que quelques ventes (très loin de faire concurrence à Amazon – oui c’était son but). Alors s’il n’y a qu’une chose à retenir, ayez des objectifs en fonction de vos moyens ! Je lui ai conseillé, de viser une niche en simulant les couts techniques, de transports et des modes de payement et devinez quoi ? Elle va probablement se lancer, parce que sur papier c’est rentable (il ne manquera plus qu’un bon moyen de faire venir les gens sur son site).

 

Voilà un article court aujourd’hui, je teste différents formats, même si Google préférerait surement un contenu de 3000 mots. Il existe bien d’autres erreurs et d’autres conseils … heureusement ça me laisse des sujets à aborder.

En espérant vous éviter ces quelques erreurs à ne pas commettre avant de lancer un site web pour son entreprise et vous éviter la tête toute triste de la pauvre petite madame.

Bonne journée,

Si, vous aussi, vous souhaitez bénéficier de mes services dans le domaine du Web (conception, stratégie, rédaction, ….)

CONTACTEZ MOI

Les fondamentaux du blogging

Les fondamentaux du Blogging

Après avoir répondu à la question : Pourquoi créer son blog ? Il est grand temps d’attaquer les fondamentaux du blogging, quelques bases qui doivent être détaillées en profondeur dans d’autres articles. Bien entendu on va parler « content marketing » et « inbound marketing » .. pardon ? Je vous ai déjà perdu ? Allons commençons en douceur !

Inbound Marketing

Le principe de l’Inbound marketing, c’est attirer des internautes, pour les transformer en visiteurs sur le site, ensuite les convertir en Leads et en clients par la suite. Une sorte de tunnel de vente qui a pour différence fondamentale avec le marketing classique la manière de capter les gens.

Ce n’est plus la pub qui vient agresser les internautes, c’est l’internaute qui vient de lui-même intéressé par votre contenu, là est toute la différence ! Ça prendra peut-être plus de temps ( convertir en client), mais le ROI est bien plus élevé !

Pour ce faire, forcément, il faut délivrer du contenu intéressant. Chaque article est basé sur une idée et un mot clé unique. Pour s’en référer à la définition d’un blog d’entreprise, un article sert à aider, apporter de la valeur ou éduquer vos visiteurs. Et l’éducation vous mènera à la confiance et à l’autorité vis-à-vis de vos internautes…

Chaque article indexé dans Google (avec son nombre de recherches par les internautes assez important) est une nouvelle opportunité pour vous d’acquérir de nouveaux clients et d’accroitre votre visibilité.

Et la plupart (et moi le premier) des webmarketeurs vous confirmeront les bienfaits du blog pour le business. Je vous renvoie à l’article : Pourquoi créer un blog , une des raisons était la communication pour vendre derrière , vous vous souvenez ? Pour conclure cette première partie, un chiffre intéressant : 43% des entreprises ont acquis de nouveaux clients avec leur blog, pourquoi pas vous ?

Les fondamentaux du blogging

Avant d’entamer les fondamentaux d’un bon contenu pour vos articles de blog. Si vous décidez de vous lancer dans le blogging (et c’est un bon choix ! ) alors il faudra publier du contenu de qualité ! Un contenu de qualité sera récompensé par des partages, des likes sur facebook et des retweets sur twitter.

Trop d’entreprises, disant qu’elles n’ont pas le temps, publieront un article de 250 mots, vite fait (mal fait) en espérant avoir du résultat … Et devinez quoi ? Rien,… il se demande encore pourquoi. Alors même si je n’ai pas la prétention de faire encore des articles au top (je n’ai pas non plus une audience qui viendra me critiquer pour ça, pas encore 😉 ). Je pars du principe, qu’il vaut mieux commencer , quitte à ce que ça ne soit pas parfait, au tant se lancer , tant que vous respectez ces quelques conseils.

Focus sur votre cible

Ça peut sembler évident mais même la dernière entreprise dans laquelle je suis passé pour mes services me tenait se langage : « on veut toucher tout le monde » ! Je dis : Non Non et Non (j’ai déjà dit Non ?) … Les bases du marketing et de la communication, c’est segmenter et cibler son public. Pour cela vous aurez besoin de déterminer qui sont les gens qui vont acheter vos produits (c’est eux qu’il faut convaincre) et en faire le profil le plus précis possible.

Vous devrez « étudier » ce qui les intéressent, ce qu’ils font, qui ils sont, discuter avec eux afin de peaufiner vos produits ou services pourquoi pas. Ils sont là sur votre blog (n’oubliez pas) pour trouver de l’information, pour apprendre, pour résoudre un problème. Si vous arrivez à résoudre leur problème, ils reviendront chez vous, comme si vous étiez leur docteur en consultation numérique.

Vous comprenez l’idée ? Dans mon dernier article, je parlais du blog comme outil de communication. Cela prend tout son sens, une fois que vous connaissez le public à qui vendre votre produit, il vous reste à adapter votre contenu et vos articles à ce même public, pour qu’il revienne, laisse son mail et achète !

Focus sur une idée et votre contenu

Mon superviseur de stage me disait en stage un mot-clé par article ! Dans le même ordre d’idée, une idée par article, il faut rester concentrer là-dessus. Si vous avez une 2ème idée, c’est qu’il est temps de faire un 2ème article. Nous ici, on aborde les fondamentaux du blogging et si je m’égare dites le moi, je compte sur vous !

Je parlais « mot-clé ». Il s’agit d’une idée clé dans le blogging. On appelle ça le SEO (référencement naturel pour les francophones du groupe). Pour être trouvé sur Google et pour faire simple, les internautes tapent des requêtes dans le moteur de recherche, si ces requêtes correspondent au mot clé choisi dans votre article, alors ils tomberont sur votre article (et donc votre site).

Un mot-clé apparait dans le titre, le contenu, des balises META, des ancres pour les liens, même dans vos images (l’attribut ALT) … mais pas que. On va aborder ici que le concept général, on aura l’occasion d’en refaire un article plus complet. J’y ai consacré mon TFE (travail de fin d’étude), c’est un sujet qui me passionne !

Et encore au-delà du SEO, le choix d’un bon titre est essentiel (comme la description). C’est ce qui va donner envie à l’internaute de cliquer sur Google pour arriver sur votre site. Le titre doit être court, simple, clair, poussant à l’action .. On aura l’occasion d’en reparler également. Sachez juste que ça peut faire une très grande différence !

Publier fréquemment !

Tout dépend de vos objectifs. Certains publient une fois par mois, d’autres une fois par semaine. Selon une étude c’est le fait d’écrire tous les jours qui aurait le meilleur ROI. C’est d’ailleurs ce que cherchent à faire les youtubeurs avec leurs vlogs quotidiens. Antoine Blanchemaison défend d’ailleurs cette idée de fréquence : 1 fois tous les jours !

Les images et tout ce qu’il y autour

Un article ce n’est pas que du texte, même si Google aime bien ça et qu’au niveau SEO c’est ce qu’il y a de mieux. Mais avant tout il faut faciliter la lecture de l’internaute et lui proposer une trame, des images, des titres et sous-titres.

Quelques conseils pour embellir et clarifier son texte ?

  • Ne faites pas des articles trop longs juste pour impressionner, faites juste ce qu’il faut avec ce que vous avez à dire
  • N’hésitez pas à mettre des mots et passages en gras (en plus d’être bon pour le SEO, ça accrochera le regard de vos visiteurs)
  • Utilisez des nombres / des listes / des puces
  • Laissez des espaces blancs, laissez votre texte respirer
  • Utilisez des images d’un bonne qualité (et attention aux droits de l’auteur)

Transformez vos visiteurs en Leads

Vous vous souvenez de ce qu’on cherche à faire ? On veut convertir nos internautes en Leads, ne les laissez pas venir lire votre article et repartir de votre site comme ça. Ne laissez pas filer l’opportunité de convertir vos internautes en Leads. Je le répète mais il s’agit vraiment  d’un point important de l’article  « Les fondamentaux du blogging » : c’est de l’information pour attirer et convertir en client à plus long terme.

Comment ne pas voir vos visiteurs partir comme ça ?

  • Des liens et du texte cliquable vers d’autres articles à vous (ou un chemin que vous souhaiteriez les faire emprunter)
  • Vous pouvez mettre des liens (dernières articles, newsletter, …) dans la Sidebar (barre sur le côté – un endroit stratégique !)
  • Les boutons, les « call to action »
  • Des liens ou boutons pour partager (facebook, twitter, … )

Il vous faut penser : vers où mon visiteur va ensuite, qu’est ce que je veux qu’il fasse ? S’il n’a plus rien n’a y faire, il va fermer la fenêtre et ne reviendra plus. Alors il vous faut impérativement, lui suggérer une action à faire sur votre site (votre objectif est toujours de vendre n’est-ce pas ?). N’abusez pas non plus avec des boutons partout. S’il y a trop d’actions proposées, l’utilisateur repartira sans rien faire. Privilégiez un call to action , efficace, pertinent pour l’internaute.

Et après ?

Voilà, vous avez un bel article, que vous reste-t-il à faire ? Ha non, vous n’en avez pas fini ! Il vous reste à promouvoir vos articles.  Il s’agit également d’un conseil qui doit faire pleinement partie des fondamentaux du blogging : la promotion de votre contenu. Trop de gens écrivent sans être lus et se demandent pourquoi ça ne marchent pas.

A travers votre propre site

La première méthode est la plus simple, il s’agit de glisser l’URL de votre nouvel article dans d’anciens articles ou encore d’avoir une rubrique articles récents ou articles populaires.

Sur les médias sociaux

Le plus évident est sans doute celui-là : partager son contenu sur les réseaux sociaux (Répondre à une question avec votre article, publier sur votre page facebook ou votre compte twitter …).

Newsletter

Vous avez la chance d’avoir une liste de mails à qui vous envoyez des newsletters. Plutôt que d’envoyer vos dernières offres, pourquoi ne pas envoyer des articles et apporter du contenu à vos abonnés (ou même un newsletter reprenant chaque mois les X derniers articles) ?

Votre réseau

Relation de presse, bloggeurs influents ? Vous connaissez des gens capable de faire le relais de votre article (sachant qu’ils ciblent des gens intéressés par votre contenu) ? Alors n’hésitez pas !

Dernier des fondamentaux du blogging : analyser

Le dernier point, de manière rapide, parce qu’on pourrait en faire un article à lui tout seul, concerne l’analyse de vos résultats. Il est nécessaire d’analyser, de tester, de corriger … pour accroitre votre nombre de visiteurs et vos ventes.

De manière concrète, ça se passe comment ? Il suffit de fixer des indicateurs de performance (KPI), comme par exemple le nombre de visites sur l’article. Ensuite, vous mesurez. Et enfin, vous réagissez en fonction.

On en reparlera. Rien que cet article me donne l’idée de plusieurs autres articles. On va en rester là pour les fondamentaux du blogging, même si ça pourrait être bien bien plus long, peut-être faire un guide en plusieurs articles, ça pourrait être sympa ça !

D’ici là, passez une bonne journée et … n’oublions pas le call to action :

 

Si, vous aussi, vous souhaitez bénéficier de mes services dans le domaine du Web (conception, stratégie, rédaction, ….)

CONTACTEZ MOI

Pourquoi créer un blog ?

Pourquoi créer un blog ?

Hey, c’est Pierre-François, je sais, on ne se connait pas (pas encore) alors je vais me présenter rapidement et dire pourquoi j’ai décidé de créer un blog. Vous allez trouver dans cet article les raisons (5 selon moi) qui m’ont poussé à me lancer et aussi les sujets que je compte aborder …

A l’abordage Capitaine !!!

Qui suis-je

Commençons par le commencement. Je me prénomme Pierre-François, jusque-là rien de neuf ! Je suis diplômé d’un bachelier en e-business où j’ai notamment eu l’occasion lors de mon stage de fin d’étude , chez The Great Circle, de m’occuper de la conception d’un site, des réseaux sociaux et, surtout, du webmarketing (de la stratégie à la mise en place et plus spécifiquement – le SEO/SEA – mots-clés et content marketing).

Je me passionne pour le SEO et la communication Web depuis assez longtemps, tout comme l’évènementiel, les festivals, la musique belge, le développement personnel, la psychologie sociale et … (oui d’accord, vous avez raison, on va en garder pour plus tard). Sans transition, il est grand temps de répondre à la question « pourquoi créer un blog ? ». Voici mes 5 raisons.

Pourquoi créer un blog ?

Par passion

C’est la raison qui me semblait la plus évidente … c’est la passion et le fait d’aimer ça. Cela fait longtemps que j’en avais envie. J’avais créé un blog sur l’actu des festivals belges (lepetitfestivalier.be), mais je n’étais pas 100% dans le truc et, de vous à moi, y a beaucoup de blogs qui parlent de musique mais est-ce que vraiment ils font du trafic ? J’avais l’impression d’écrire dans le vide, alors j’ai dû réfléchir à un nouveau concept et ça arrive tout bientôt.

On s’égare ! Je disais : Blogger c’est avant tout une passion et faire un truc que j’aime (ce n’est pas pour rien que j’adorerais écrire un livre). C’est un investissement, un bon article ça prend du temps à écrire et parler d’un sujet ennuyeux c’est dur, alors pour se lancer dans le blogging (je ne sais pas comment s’écrit ce mot depuis toujours) il faut en avoir envie et aimer ça.

Pour partager

Dans la même lignée que la première idée, il y a le partage. Ecrire un blog c’est aussi partager avec une communauté/audience de gens intéressés par les mêmes sujets. Vous verrez plus bas ce qui moi m’intéresse. Libre à vous ensuite de partir ou rester.

Combien de blogs ne voit-on pas se créer autour de thèmes comme le développement personnel, le jardinage, le sport, l’alimentation, … Le blog sert avant tout à partager du contenu. N’oublions pas que l’une des premières raisons de faire un site c’est le partage d’information. Alors hésitez pas à partager cet article, d’accord ? Peut-être qu’il fera échos pour certains (même si la qualité n’est pas encore au top rendez-vous).

Pour se faire une vitrine

Je vous disais être diplômé d’un bachelier en e-business, mais au final je me rends compte que beaucoup de personnes postulant pour des emplois en tant que webmarketeur ou chargé de communication en ligne ne sont même pas présents sur le Web.

Pour être crédible à ce genre de poste, je me dis qu’au-delà de l’expérience, il faut au moins avoir son site propre et montrer qu’on sait faire le boulot (enfin c’est ma conviction) … De la même manière, un photographe va publier son book avec ses clichés pour montrer son travail et se vendre. Pourquoi est-ce que les webmarketeurs , eux, ne feraient pas attention à l’image qu’ils renvoient.

C’est pourquoi, je dois m’y atteler dès maintenant. Site perso, blog, réseaux sociaux, … Il est temps de booster mon image 2.0. Ça devrait être un prérequis (et que certains « pros » devraient avoir aussi) !

En faire son labo perso

Comme le point précédent, un blog perso est l’occasion de tester des techniques. D’abord sur son propre site, de multiplier les tests, de voir ce qui marche ou ne marche pas. Vous allez me voir écrire des articles, peut-être changer de ton et de manière d’écrire au fur et à mesure. Vous allez me voir créer des vidéos et m’investir de plus en plus sur les réseaux sociaux. Oui pour tester par moi-même ce qui fonctionne et ne pas s’arrêter à la théorie vue en cours ou aux conseils bêtes et méchants des pseudo-marketeurs sur le Web.

Non, ne fuyez pas ! Je ne vous prends pas pour des cobayes, justement j’adorerais avoir vos retours, vos conseils et qu’on apprenne ça ensemble !

Outil de communication

Ne criez pas au scandale si je dis que créer un blog ce n’est pas une fin en soi. Je ne dis pas qu’on ne peut pas le faire pour soi, un petit blog personnel où raconter sa vie ou ses vacances, voire même délivrer du contenu intéressant de qualité sans objectifs financiers.

Ce que je veux vous faire comprendre c’est que dans la plupart des cas : le blog (comme le vlog, comme les réseaux sociaux, ….) est un outil de communication comme un autre. L’entreprise ou la personne a un produit à vendre et le blog ne sert qu’à une seule chose : faire sa promotion, attirer du trafic sur son site (quitte à délivrer du contenu de qualité gratuit) … Pourquoi ? Pour faire rentrer ses internautes dans un tunnel qui conduira à une vente. Le but ultime est bien la vente (produit ou service qui répond à un problème ou sert l’utilisateur on s’entend, je ne parle pas d’arnaques).

Là, me direz-vous : « Quoi toi aussi !? ». Pour l’heure les objectifs de ce blog ne sont pas encore totalement fixés , donc rassurez-vous, je ne vais rien vous vendre. Pour le moment, on est juste entre nous (il manque juste un verre et on se taperait la discut’).

On parle de quoi ?

C’est selon moi, les principales raisons pour créer son blog. Il en existe surement bien d’autres. En parlant d’objectifs fixés pour le blog, je souhaiterais essentiellement aborder des questions qui tournent autour du webmarketing, de l’entrepreneuriat et me diriger de plus en plus vers le développement personnel.

Ce n’est pas tout c’est aussi un blog vitrine pour mes futurs services et formations que j’aimerais mettre en place et, pourquoi créer un blog,  l’occasion enfin de vous partager mes aventures dans lesquelles vous pourrez me suivre.

J’ai créé à cet effet un onglet « dreams list » où vous pourrez trouver les objectifs que je me fixe. Au moment où j’écris ces lignes, il n’y a encore rien mais ce n’est pas une exclusivité, parmi les rêves que je me suis fixé il y a la création d’un festival, d’une plateforme d’aide aux acteurs de l’évènementiel (une sorte de marketplace), j’ai aussi le rêve d’écrire un livre (en réalité dans ma tête c’est une trilogie et pourquoi pas d’en faire un film – de manière générale j’aimerais toucher à toutes les formes d’art).

On peut encore citer pour le côté développement personnel que j’ai le souhait de mettre en place des conférences et formations gratuites pour aider les gens à se réveiller et vivre la vie de leur rêve. Et si on prend la globalité, le rêve absolu serait de pouvoir vivre des projets que je me fixe, vivre de mes rêves. Mieux encore, gagner de l’argent, l’investir dans du passif (immobilier ou autre) et faire tourner la machine … ce serait un bon plan (et d’aborder la liberté financière aussi !).

Défi : 1 an pour vivre de ses rêves

Comme vous le voyez, je ne suis pas encore au vert sur une certaine mission de vie (comme disent les gourous de la pensée positive ou trouver ce pourquoi on est fait sur cette Terre). Mais … J’ai envie de vivre aujourd’hui pour ce qui me fait vibrer aujourd’hui. Bien sûr , vivre à plus long terme mais davantage expérimenter des projets qui me trottent en tête depuis des années et réussir à en vivre.

C’est comme ça qu’est né le projet : Pif : 1 an pour vivre de ses rêves. Je voulais garder le blog pour l’aspect long articles plus approfondis et de temps à autres raconter un peu où j’en suis dans mes défis ou vous les présenter. Je tiens à garder un ton très « cool », comme si je parlais avec un ami (certains diront que les articles sont trop simplistes, et alors ? c’est ce que je recherche) mais avec un fond sérieux, des vrais conseils et de la qualité. A l’inverse, je réserve Facebook pour ce défi et vous tenir au courant et vous délivrer un petit conseil de temps en temps, alors n’hésitez pas à aller liker la page Facebook.

Au boulot ! Et conclusion

Alors pourquoi créer un blog ? Un peu pour toutes ces raisons évidentes ou non. J’ai lancé mon défi le 15mai (pour mes 24ans). On peut d’ores et déjà lancer le décompte jusqu’au 15 mai 2017 et voir ce qu’il en adviendra !

En toute honnêteté je m’y suis jeté un peu tête baissé, rien n’est préparé, vous allez apprendre et découvrir en même temps que moi. Ce premier article avait plus pour vocation de me faire la main, mais petit à petit, je me perfectionnerais et je pourrais délivrer du contenu de qualité, pouvant aider, inspirer et répondre aux questions des gens dans la même situation que moi. Bien sûr, j’ai des projets bien plus fou encore que ce que j’ai présenté mais tout cela vous le découvrirez dans mes capsules vidéos sur la page facebook : pif libioul : 1 an pour vivre de ses rêves.

 

Dans les dernières vidéos sur Facebook :

Présentation des vidéos et de la page facebook

Médaillé au (Beer Lovers) Marathon de Liège

Prestashop ou WooCommerce ?

Dans une vidéo ou le contenu, le « tu » ou le « vous »

>>> Fonce aimez la page facebook , si ce n’est pas encore fait ! <<<

The Great Circle

The Great Circle, startup spécialisée dans la météo marine

Entre février et mai 2015, j’effectuais mon stage de fin d’étude chez The Great Circle. Que font-ils et qu’ai-je fais là bas ? Je vous explique tout.

C’est quoi The Great Circle ?

The Great Circle est une jeune startup Belge basée à Rixensart. L’entreprise édite notamment le logiciel Squid, un logiciel de météo marine. Vous pouvez y souscrire un abonnement (gratuit ou payant) et avoir accès à des données météo.

Je voulais parler de mon lieu de stage suite à un reportage de la RTBF dans leurs locaux lors de la course Fastnet Race.

Mais trêve de bavardage, voyez par vous-même et cliquez sur l’image pour visionner le reportage (à partir de 2min).

great-circlePour plus d’informations, rendez-vous sur le site de The Great Circle

A quoi ressemble Squid ?

Pour vous donner un rapide aperçu de ce qu’on peut voir dans le logiciel, voici une capture tirée du logiciel de météo marine Squid. Cette image (fichier grib) représente le vent sur la côte ouest française lors de l’Armen Race (cliquez sur l’image pour avoir l’animation).

great-circle-grib-vent

Pour plus d’informations sur le logiciel Squid, et même l’essayer gratuitement, rendez-vous sur le site du logiciel Squid (fichiers grib et routage)

Mon rôle chez The Great Circle ?

En tant qu’étudiant en e-business je ne m’occupais pas de la partie météo (même si j’ai aimé apprendre aussi à ce niveau là). J’ai entre autres travaillé sur :

  • La conception et la réalisation d’un nouveau site
  • L’optimisation du référencement naturel
  • La promotion des sites à travers google adwords et facebook ads
  • La stratégie web marketing et sa mise en application
  • La gestion des réseaux sociaux

L’immense avantage de travailler pour une startup dans le domaine de la météo, c’est de pouvoir toucher un peu à tout dans tous les domaines (technique, marketing, design, …).

Conclusion

Vous l’avez vu dans le reportage, ils n’ont pas que l’air d’être des gens biens, ils le sont ! J’ai passé d’excellents moments chez The Great Circle et je leur souhaite le meilleur.

Merci à Bernard Sacré (maitre de stage) et à toute l’équipe !

 

Si, vous aussi, vous souhaitez bénéficier de mes services dans le domaine du Web (conception, stratégie, rédaction, ….)

CONTACTEZ MOI

comment monter une entreprise sans argent

« Entrepreneurs weekend » de Liège

Retour de l’entrepreneurs weekend de Liège

Ce weekend, je me rendais à Liège (dans les locaux de LeanSquare) avec l’idée d’une plateforme évènementielle dans le cadre de « l’entrepreneurs weekend ». Et j’en suis sorti (épuisé) grandi. Mais …

entrepreneur weekend

L’entrepreneurs weekend, qu’est ce que c’est ?

Un weekend pour monter sa boite. Des entrepreneurs confirmés qui viennent exposer leur parcours, témoigner, donner des conférences et même coacher durant 50heures. En 1 weekend, vous verrez des concepts de base pour un jeune entrepreneur : de l’idée à la communication de votre idée en passant par le Business Model Canvas. Une formation accélérée pour tout qui veut confronter son idée rapidement à des professionnels.

Que retenir de l’entrepreneurs weekend ?

Il y a bien des éléments à retenir mais selon moi le weekend était positionné sur 2 axes : temps et argent.

En effet, que l’idée soit bonne ou mauvaise, seul l’action compte ! Les intervenants (inspirés de la méthode Lean) ont bien insisté. Oui mais ça coute cher d’entreprendre, alors au tant prendre son temps, me direz-vous. Non, seul le marché a raison.

Je retiendrais qu’il faut en parler autour de soi et surtout aller confronter son idée au marché (ou de potentiels futurs clients). Votre temps est précieux alors au tant ne pas le gaspiller, à développer une plateforme par exemple. Si le marché n’en veut pas , ça aurait été mieux de le savoir avant, pas vrai ?

Et pour beaucoup, le temps c’est de l’argent ! Une fois que votre idée est validée par le marché, …

Comment monter une entreprise sans argent ?

Vous apprendrez durant le weekend plusieurs astuces et découvrirez des outils pour commencer avec vraiment une somme très basse (non sans argent c’est pratiquement impossible, mais un investissement minimum, oui !).

entrepreneurs weekend

C’est simple, au delà des investisseurs , des banques, du crowdfunding, … avez vous penser

  • au partage
  • à un autre mode de paiement (parts de l’entreprise)
  • à des stagiaires ou étudiants
  • à voir plus petit au début pour tester l’idée
  • ou une autre manière qui répond à votre besoin

Rien de tel que de se rendre à l’entrepreneur weekend pour poser vos questions et découvrir tout cela. D’ailleurs ça tombe bien, l’entrepreneurs weekend organise aussi d’autres évènements : 16-18 octobre Entrepreneurs weekend de Louvain-La-Neuve.

Conclusion

Vivement conseillé aux personnes qui souhaitent entreprendre et qui ne savent par où commencer ! Les intervenants sont sympas et accessibles. Les autres jeunes entrepreneurs étaient à l’écoute et l’ambiance était assez bonne. Quoi de mieux pour vous motiver à vous lancer ?

Alors oui, c’est un frein l’argent, et je mentirais si je disais que moi ça ne me préoccupe pas. MAIS, après un weekend pareil, on ne peut revenir que sur-motivé pour dépasser tout ça. Une entreprise sans argent (au départ), c’est plus dur, mais c’est possible. C’est le nerf de la guerre et c’est ce qui est enrichissant. Une des premières qualités d’un entrepreneur est , selon moi, une capacité d’adaptation et une facilité à trouver des solutions. Là c’est sur vous en aurez besoin

 

Un tour grand merci à Aurélie , Davy, Ben, Benoit, … et j’en passe, pour ce weekend de qualité.

Je m’en voudrais aussi de ne pas mentionner le projet d’un ex-camarade de classe. Allez jetez un coup d’œil à AppiMonkey.

Vous êtes, vous aussi, jeune entrepreneur ? Et ne voulez pas investir dans un site parce que cela coute trop cher ? Alors je vous invite à me contacter au plus vite.

CONTACTEZ MOI